Elle se suicide après la diffusion de sa sextape sur Internet

Tiziana

 

Nous vous parlions précédemment de cette jeune Autrichienne qui avait porté plaine contre ses parents pour la diffusion de photos personnelles sur Facebook. Un drame, très sérieux cette fois-ci, s’est produit en Italie où une jeune femme s’est suicidée, empêtrée dans une affaire de sextape diffusée sur Internet. Pendant un an, elle a subi moqueries, harcèlement et honte.

Tiziana est le prénom de cette jeune femme, une jeune trentenaire originaire de Naples. Son corps a été retrouvé pendu le mardi 13 septembre dans sa maison. « Ma nièce a été assassinée par le web et par l’indifférence généralisée », dénonce l’une de ses tantes.

Ce drame est le dénouement fatal d’une histoire que Tiziana a elle-même initiée en 2015. En effet, pour se venger de son ex, elle réalise une sextape de ses ébats avec son nouvel amant, et l’envoie à ses connaissances et à son ex, pour « blesser » ce dernier. Sauf que la sextape se retrouve rapidement sur le web et sur les réseaux sociaux; la video devient virale puis  l’objet de détournement et de moqueries. Ainsi, dans l’enregistrement, la jeune femme s’exclame: « Tu filmes? Bravo. » Cette phrase est vite reprise par les internautes, reproduite sur des coques de smartphone, des T-shirts et autres objets insolites.

La vie de Tiziana tourne alors au cauchemar. Elle perd son travail, déménage en Toscane, et songe à changer de nom. Très angoissée et dépressive, elle entame un combat judiciaire pour que la sextape disparaisse du Net. La semaine passée, la Justice lui avait donné gain de cause en demandant aux réseaux sociaux et moteurs de recherche de désindexer la video au nom du « droit à l’oubli ». Mais, dans le même verdict, il était demandé à Tiziana de payer 20’000€ de frais de justice à 5 autres sites Web, au motif qu’elle avait donné son consentement à l’enregistrement de la sextape. Tiziana s’est suicidée quelques jours après ce verdict, au domicile de sa tante.

L’enquête doit déterminer la cause du suicide; mais rappelons qu’avec ce drame, ou le procès insolite de la jeune Autrichienne contre ses parents, nous devons être très prudents dans notre utilisation des réseaux sociaux, en nous protégeant nous-mêmes et en protégeant nos proches.

 

Ne passez pas à côté!

Join li diskason